Frédéric Chopin : Français ou Polonais ?

Frédéric Chopin était-il français ou polonais?

Considéré comme l’un des représentants les plus purs du romantisme musical, Frédéric Chopin doit ce trait à la figure d’exilé nostalgique qu’il incarne. Aussi, fils d’un français et arrivé à Paris le 5 octobre 1831, il y restera une partie de sa vie. Frédéric Chopin était-il français ou polonais? Retour sur l’identité d’un virtuose.

Origines

Frédéric Chopin est le fils de Nicolas Chopin (1771-1844), né en France à Marainville-sur-Madon et professeur de langues. Sa mère Justyna Krzyzanowska (1782-1861) est quant à elle née à Długie en Pologne et est intendante du comtesse Ludwika Fengerowa. Tous deux se rencontrent lorsqu’en 1802 Nicolas Chopin est engagé comme précepteur des enfants de la comtesse dans son domaine de Żelazowa Wola. Aussi, ils décident de se marier en juin 1806 et obtiennent une maison à côté du manoir de la comtesse. Celle-ci est de nos jours devenue un musée. De cette union vont naître quatre enfant dont Frédéric en 1810.

Une Europe des empires

Carte de l'Europe en 1815 après le Congrès de Vienne
Carte de l’Europe en 1815 après le Congrès de Vienne

De nos jours, la notion de nationalité fait partie du droit international. La nationalité politique d’un individu est l’appartenance légale de celui-ci à un État. D’un autre côté, la nationalité culturelle ou sociologique ne signifie pas forcément l’appartenance d’un individu à un État mais à une religion, une ethnie etc. La notion de citoyenneté quant à elle renvoie au droit interne des différents États.

La première partie du XIXème siècle connaît une affirmation des nationalismes en Europe, notamment à travers les révolutions de 1830 et 1848. Après la défaite de Napoléon Ier en 1815, l’Europe du Congré de Vienne est dominée par les empires. Il faut ainsi attendre la seconde moitié du siècle pour voir l’apparition d’une Italie ou d’une Allemagne unifiée.

Oublier l’idée de nationalité pour Chopin

Le débat sur la réelle nationalité de Chopin n’a lieu que post-mortem au début du XXème siècle. Ce débat s’insère dans le contexte d’une Europe des nations où la Pologne est encore partagée entre l’Allemagne et la Russie avant la Première Guerre mondiale. Dans le même temps, les empires russe, austro-hongrois et ottomans perdent de leur prestige en Europe.

Durant la première partie du XIXème siècle où naît Chopin, la Pologne n’existe pas en tant qu’État-nation. Chopin naît ainsi officiellement au sein du Duché de Varsovie qui est un État-client de l’Empire français de Napoléon Ier avant de revenir à la Prusse après la défaite de celui-ci. Aussi, sur le plan légal du Code civil français instauré sous Napoléon Ier, Nicolas Chopin né d’un père français à l’étranger est français.

Cette vision légale et procédurière n’a cependant que peu de valeur pour trois raisons:

  • La Duché de Varsovie est un État-client éphémère de l’Empire français;
  • L’idée de vouloir franciser Chopin à travers le cadre légal est anachronique au vu de la notion abstraite que la nationalité représente pour l’époque notamment en Pologne mais aussi dans les Balkans, les Pays-Bas etc.
  • Dire que Chopin est français car son père l’est revient à dire que Zola est italien car son père l’est etc.

Chopin: un Artiste Universel Franco-Polonais

Réfugié à Paris en octobre 1831, Chopin puise l’essentiel de son inspiration dans la nostalgie pour ses compositions. Son contemporain et ami Franz Liszt (1811-1886) dit à ce propos que Chopin vécut « rempli d’un seul sentiment, le plus noble des sentiments, celui de la patrie« .

Si je m’en vais, écrit Chopin le 4 septembre 1830, quelques jours avant de quitter la Pologne pour toujours, je ne reverrai plus la maison, me semble-t-il; je pense que je mourrai au loin. Et comme il doit être triste de mourir ailleurs qu’où l’on a vécu.

Correspondance de Frédéric Chopin, Paris, Éditions Richard Masse, 1981, vol. I, p. 185.

Ainsi, pour Chopin la France incarnera avant tout sa patrie d’adoption. À travers sa musique, notamment ses Mazurkas, ses Chants polonais ou bien encore ses Polonaises, Chopin incarne encore de nos jours la figure du patriote en exil. Cependant, est-il vraiment possible de distinguer chez Chopin le patriotisme de la simple nostalgie ? C’est bien la réelle question du débat sur ses origines, bien qu’être français ou polonais ne signifient pas la même chose de nos jours qu’à l’époque de Frédéric Chopin.

Apprenez en plus sur la culture polonaise

En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de traitement des données. Vous avez accès à tout moment à vos données sur simple demande.

Vous aimerez aussi

2 réponses à “Frédéric Chopin : Français ou Polonais ?”

  1. Sur un plan juridique Frédéric Chopin est né de deux parents français. Comme vous le dites
    la Pologne n’existait pas à ce moment là . L’attractivité masculine de la nationalité était la règle et donc la mère de Chopin est devenue française par son mariage. Son passeport en fait foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *