Conte Polonais : La Peste

Présentation du Conte Polonais :

La Peste est au cœur de nombreux récits dans le folklore Polonais. Ce conte polonais raconte comment la Peste incarnée avait pour mauvaise habitude d’harceler les hommes et les femmes, et même les animaux. Avec ce conte polonais, vous allez apprendre à éloigner ce fléau pour ne plus jamais le craindre !

La Peste – Le Conte

Lorsque la peste désolait le pays, des villages entiers se retrouvèrent vides ; les coqs devinrent rauques et ne purent plus chanter ; même les chiens, nos gardiens de maison, n’aboyaient plus. Ils purent cependant sentir et voir la peste au loin. Ils grognaient et tentaient furieusement de l’attaquer, car la Peste se plaisait à les taquiner et à les inquiéter.

Un jour, un paysan dormait sur le haut d’un râtelier à foin ; près de lui, une échelle. La lune brillait, et la nuit était claire. Soudain, porté par le vent, un grand bruit se fit entendre, dans lequel le grognement et le hurlement des chiens s’élevaient nettement au-dessus de tous les autres sons.

Le paysan se leva et vit avec terreur une grande femme, vêtue de blanc, aux cheveux ébouriffés, courir droit vers lui, poursuivie par des chiens. Devant elle se dressait une haute clôture. La grande femme se précipita par-dessus en bondissant, et courut vers l’échelle. Là, à l’abri des chiens furieux, elle étendit sa jambe, et les taquina, en pleurant :

« Na goga, noga ! Na goga, noga ! »

Le paysan reconnut aussitôt en elle la terrible Peste elle-même. Il s’approcha doucement de l’échelle et la poussa de toutes ses forces. Elle tomba à terre et les chiens s’en emparèrent. Elle menaça le paysan de se venger, puis disparut soudainement.

Pour connaître la suite de « La Peste »

Les 13 plus beaux contes polonais - Livre de contes polonais

Achetez le livre « Les 13 Plus Beaux Contes Polonais » sur Amazon (au format Broché ou Kindle)

Phot de Thomas Wolter sur Pixabay

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *