Conte Polonais : Le Cœur de Lièvre

Présentation du Conte Polonais :

Si vous aimez les histoires héroïques de chevaliers, vous allez êtres servis avec le conte polonais « Le Cœur de Lièvre ». Le conte relate l’histoire d’un vaillant chevalier réputé dans toute la Pologne pour son courage. Il aura à faire face à une sorcière maléfique, aura-t-elle raison du courageux chevalier ?

Le Cœur de Lièvre – Le Conte

Il y a de nombreuses années, sur une île au milieu de la Vistule, se trouvait un grand château, entouré d’une muraille. À chaque coin se trouvait une haute tour, d’où flottaient des drapeaux, et de solides gardes montaient la garde. Un pont en cuir, suspendu à des chaînes, reliait l’île aux rives du fleuve.

Dans ce château vivait un riche et vaillant chevalier. Chaque fois qu’une trompette sonnait au-dessus de la porte d’entrée, c’était un signe certain que le chevalier était revenu victorieux, et avait apporté avec lui un précieux butin.

Dans les cachots profonds et sombres du château, on gardait de nombreux prisonniers, que l’on emmenait chaque jour au travail. Ils étaient obligés de réparer les murs et de creuser dans le jardin. Parmi eux se trouvaient une vieille femme et son mari. La vieille femme était une sorcière, et elle était déterminée à se venger du chevalier pour ces souffrances ; elle n’attendait qu’une occasion pour se trouver seule avec lui.

Un jour, le chevalier revint comme d’habitude au château ; fatigué par ses efforts, il s’allongea pour se reposer sur l’herbe verte, et s’endormit rapidement. La sorcière, qui l’avait observé, sortit tranquillement de sa cachette, et lui saupoudra des graines de pavot sur les yeux pour le faire dormir plus profondément. Elle le frappa ensuite sur le côté de la poitrine où se trouvait son cœur, avec une branche de tremble. La poitrine du chevalier fut immédiatement ouverte, et la méchante sorcière put voir son courageux cœur battre tranquillement. La malveillante vieille femme ricana avec délice, et avec ses doigts osseux et ses longs ongles, elle arracha le cœur avec tant de dextérité que le pauvre chevalier ne se réveilla jamais. Puis elle mit à sa place le cœur d’un lièvre, ferma l’ouverture, se cacha parmi les buissons épais, et attendit avec impatience le résultat de sa méchanceté.

Pour connaître la suite de « Le Cœur de Lièvre »

Les 13 plus beaux contes polonais - Livre de contes polonais

Achetez le livre « Les 13 Plus Beaux Contes Polonais » sur Amazon (au format Broché ou Kindle)

Photo de Hans Braxmeier sur Pixabay

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *