Visiter Torun en Pologne : Les 5 Lieux à Voir Absolument

Ville d'art et de culture, visitez Torun en Pologne

La ville de Torun (Toruń, à prononcer TOROUGNE) est située dans le nord de la Pologne, le long de la Vistule. Considérée comme l’une des plus anciennes ville du pays, Torun est le lieu de naissance du célèbre astronome Nicolas Copernic durant la Renaissance. Depuis 1997, la partie médiévale de la ville est classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO et depuis 2007 sur la liste des Sept Merveilles de Pologne. Pourquoi visiter Torun en Pologne?

Les 5 lieux immanquables à visiter à Torun :

  1. Les Portes Médiévales
  2. Le Château Teutonique
  3. Le Musée du Pain d’Épices
  4. Les Bords de la Vistule
  5. Le Quartier de Bydgoskie

Une courte Histoire de Torun en Pologne

Les archéologues datent la première présence humaine dans les environs de la ville vers 1100 avant Jésus-Christ. À l’époque médiévale, une guérite y fut bâtie pour protéger le bord de la Vistule. En 1231 où les Chevaliers Teutoniques franchirent la Vistule dans les environs de Nieszawa et établirent une forteresse. Deux ans plus tard, le 28 décembre 1233, les chevaliers Hermann von Salza et Hermann Balk signèrent les chartes de fondation des villes de Torun et de Chelmno. Le document original, connu sous le nom de « Loi de Kulm » a disparu en 1244. En 1236, en raison des inondations dues à la Vistule, le centre de Torun est localisé dans l’actuelle vieille ville. À la même époque, des moines Dominicains s’installèrent en 1239 dans la ville, suivis en 1263 par les moines Franciscains.

Devenue un centre d’échange important, la ville de Torun rejoint la Ligue hanséatique en 1280.

La Paix de Torun: une étape importante de l’histoire de Pologne

La première Paix de Toruń a été signée dans la ville en 1411 et met fin à la guerre de la Pologne et de la Lituanie face à l’État teutonique. Quelques années plus tard en 1440, la noblesse de Toruń forma la Confédération prussienne qui va se joindre en 1454 à la confédération d’États face à l’État monastique des chevaliers teutoniques. La même année, après près de deux cents ans de séparation, la nouvelle et l’ancienne ville de Toruń fusionnent.

La deuxième guerre qui oppose Polonais et Teutons se termine en 1464 avec la seconde Paix de Toruń. Lors de ce traité l’État teuton céda ses provinces occidentales, qui rejoignirent le Royaume de Prusse. La ville de Torun resta une ville libre, sous la protection du roi de Pologne.

En 1554 durant la Réforme protestante, la ville de Torun fit le choix d’adhérer au protestantisme de Luther. La Compagnie de Jésus s’implanta dans la ville en 1595 afin de promouvoir la Contre-Réforme et s’implantèrent dans l’église Saint-Jean.

Durant la Grande guerre du Nord (1700-1721), les préparations d’Auguste II le Fort pour sa restauration sur le trône de Pologne avec l’appui du tsar Pierre le Grand eurent lieu dans la ville lors du Traité de Toruń.

Les Portes Médiévales de Torun

Une des portes médiévales de Torun
Un des portes médiévale de Torun

Seulement trois des douze portes médiévales de la ville demeurent de nos jours intactes, la majorité des portes et des murs ont été détruit durant la seconde moitié du XIXème siècle. Les portes restantes sont toutes situées sur les bords de la Vistule et se démarquent par leur style large et imposant qui sont l’un des traits caractéristique du style flamand.

Le Château des Chevaliers teutoniques de Torun

Château des Chevaliers teutoniques de Torun
Le Château est l’un des éléments incontournable de Torun

Érigé par les Chevaliers teutoniques sur la rive droite de la Vistule, ce château est l’un des plus ancien en son genre. Sa construction date du milieu du XIIIème siècle.

Les constructeurs de ce château ont utilisé le terrassement de l’ancienne forteresse qui a été détruite, c’est pourquoi le celui-ci a une forme particulière de fer à cheval. L’agrandissement du château s’est quant à lui terminé durant la moitié du XVème siècle.

Situé près de la frontière entre la Pologne et l’État teutonique, ce château fut d’une grande importance. Derrière le haut mur entourant le donjon principal se trouvait un bâtiment à plusieurs étages contenant une chapelle, un réfectoire ainsi qu’un dortoir pour les chevaliers. Les voûtes souterraines du château servaient quant à elles d’espace de stockage pour y entreposer les vivres nécessaires en cas de siège.

Au milieu de la cour intérieure se trouvait une haute tour. Celle-ci servait de dernier point de défense et de point d’observation à partir duquel des signaux de fumée ou d’incendie pouvaient être émis pour prévenir d’un danger. Le château était aussi alimenté en eau et pour éviter de contaminer les puits, une tour spéciale appelée Gdanisko a été construite à l’extérieur du mur intérieur. Celle-ci servait à la fois de toilettes et mais aussi de point défense pour protéger les murs du château.

Le Musée du Pain d’Épice de Torun

Artisan mettant au four du pain d'épice au musée de Torun
Sous la supervision d’un artisan, fabriquez vous-même votre propre pain d’épice

Le Musée du pain d’épice de Torun existe depuis 2006 et se trouve en plein centre-ville, non loin du monument dédié à Nicolas Copernic. Visiter ce musée vous garantira deux voyages dans le temps. Le premier étage plonge les visiteurs à l’époque médiévale où vous pourrez en apprendre davantage sur les rituels liés à la cuisson du pain d’épice. Tout se déroule sous les yeux attentifs d’un artisan et les visiteurs préparent eux-mêmes la pâte qui va cuire dans des moules en bois traditionnels.

Le deuxième étage est une salle de fabrication du XIXème et du début du XXème siècle gérée par les frères Rabianski. Ici, les visiteurs pourront trouver les machines allemandes originales destinées à la cuisson du pain d’épice, un four de cuisson vintage et une collection de moules à pain d’épices en cire. De plus, chacun peut décorer son pain d’épice avec du glaçage et participer à un atelier de décoration de pain d’épices.

Un Musée Interactif à Torun

Ce musée n’est pas un musée traditionnel où vous regarderez des expositions derrières des vitrines en verre. C’est un endroit où les visiteurs peuvent participer à un spectacle interactif animé par des guides. Cela fait de l’apprentissage de l’histoire une véritable aventure. Le musée collectionne et expose aussi des artefacts et d’autres objets de valeur sur l’histoire du pain d’épice. La collection compte plus d’une centaine d’articles et s’enrichit en permanence. Les visiteurs peuvent toucher beaucoup de ces articles et même essayer l’équipement de boulangerie qui est réel et ancien. Le musée recueille aussi des écrits sur l’industrie de la boulangerie.

Parmi les deux salles d’exposition, la boulangerie du XVème siècle est la première. On y trouve une copie d’une machine servant à casser la pâte, un équipement musclé qui pétrit la pâte à pain d’épices. De plus, de nombreux moules originaux du début du XVIIIème siècle ornent les murs de cette pièce.

L’autre salle d’exposition vous fera découvrir quant à elle une boulangerie du début du XXème siècle. On y trouve un poêle original de 1905, un mélangeur datant de la même année issu de l’usine Eberhardt ainsi qu’une machine à fendre d’usine Otto Necke. Toutes ces machines d’époque, sont encore à l’heure actuelle en état de marche.

Adresse: 9 rue Rabianska, Torun, Pologne

Le Bord de Rivière de la Vistule à Torun

Bord de rivière de la Vistule
Le bord de la Vistule propose un cadre idyllique et vivifiant

La vue sur la Vistule de Torun est l’une des plus belles de Pologne. Dans un sondage réalisé en 2007 pour « Sept merveilles de la Pologne », celle-ci était classée deuxième. Les bâtiments de la vieille ville proches des berges ont longtemps été considéré comme le cœur social et culturel de Torun.

De nos jours, les longs escaliers qui bordent la Vistule sont l’un des sites les plus attrayants de la ville. On peut librement s’y promener comme s’y arrêter pour se détendre dans un bar avec une vue sur la rivière.

De ce fait, la ville de Torun a ces dernières années investit dans la rive. La rénovation du port appartenant à l’Association sportive et académique de l’Université Nicolas Copernic a été achevé. Le port a été converti en une petite marina pour les habitants et les touristes. En 2014, la ville a construit une zone de loisirs pour les familles avec enfants ainsi qu’une mini-plage remplie de sable.

Le Quartier de Bydgoskie à Torun

Bydgoskie est un quartier remarquable de Torun de par son architecture de style anglais datant du XIXème siècle.
Le quartier de Bydgoskie à Torun est un mélange de plusieurs styles architecturaux

Situé à proximité de la Vistule, le quartier de Bydgoskie est unique de part sa verdure et son architecture. Les bâtiments actuels datant du XIXème et du début du XXème siècles. L’architecture de ce quartier se démarque par ses styles: classique, éclectique, Art nouveau ou encore néo-gothique. On y trouve beaucoup de maisons avec des murs à colombages. Il en est de même des tourelles d’angle ainsi que des pignons décorés avec de nombreux détails et ornements. De plus, le quartier possède également un parc municipal de style anglais datant de 1817.

Historiquement, des fonctionnaires, des officiers, des pigistes et des artistes vivaient dans cette banlieue chic de Torun. Enfin, c’est aussi dans celui-ci qu’à été fondée la première académie navale polonaise.

Découvrir d’autres villes Polonaises à visiter

En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de traitement des données. Vous avez accès à tout moment à vos données sur simple demande.

Traduction libre de l’article de Codelt.nl sur la ville de Torun– Images sous licence Creative Commons

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *