Conte Polonais : Les Hommes Loups

Présentation du Conte Polonais :

Les Hommes-Loups ou les Loups Garous comme ils sont appelés en France, sont des créatures fantastiques qui apparaissent dans de nombreux mythes européens. Dans le folklore Polonais, les Loup Garous (Wilkołaki) sont très présents.

Les Hommes-Loups – Le Conte

Sur une belle colline près du fleuve de la Vistule, une compagnie de jeunes paysans et paysannes s’était réunie pour célébrer les récoltes avec de la musique et des danses. Il y avait beaucoup à manger et à boire, et ils se servirent copieusement. Au milieu de la joie, un cri terrible se fit entendre qui couvrit la musique et les chansons joviales.

Les jeunes gens s’arrêtèrent de danser, coururent à l’endroit d’où venait le cri et découvrirent avec horreur qu’un énorme loup avait saisi dans sa gueule l’une des plus belles filles du village et la traînait au loin. Les plus courageux parmi les jeunes suivirent et ne tardèrent pas à dépasser le loup ; mais le monstre furieux, la bouche écumante de rage, ayant laissé tomber sa proie sur le sol, se tenait au-dessus d’elle prêt à se battre.

Les hommes, désarmés et terrifiés, ne savaient que faire. Certains d’entre eux coururent chez eux pour aller chercher des armes à feu ; les autres, assez déstabilisés, se tenaient à l’écart et attendaient leur retour. Le loup, voyant la peur de ceux qui restaient, s’empara à nouveau de la pauvre fille et disparut avec elle dans la forêt voisine.

Cinquante ans s’étaient écoulés depuis cette terrible scène. Une autre fête se tenait sur la même colline, et un vieil homme à la tête grise s’approcha des joyeux lurons. Les gens l’invitèrent à se joindre à leurs réjouissances, mais lui, sombre et réservé, s’assit pour boire le verre de cognac offert en silence.

Un paysan, presque du même âge que l’invité, s’approcha, le salua et essaya de l’engager dans la conversation. L’étranger, après l’avoir regardé pendant un certain temps, déclara avec émotion :

« C’est bien toi, Jan ? »

Le comparse reconnut alors l’étranger, c’était son frère aîné, perdu cinquante ans auparavant. Les paysans émerveillés entourèrent bientôt le vieux visiteur, qui leur raconta comment, changé en loup par une sorcière, il avait emporté sa fiancée loin de cette même colline lors d’une fête des récoltes ; comment il avait vécu avec elle dans la forêt pendant un an, avant qu’elle ne meure.

« A partir de ce moment, » continua-t-il, « sauvage et furieux, j’ai attaqué tout le monde, et détruit ce sur quoi je tombais. Le sang que j’ai alors versé, je ne peux même plus l’essuyer maintenant ».

Il leur montra ses mains couvertes de taches de sang.

Pour connaître la suite de « Les Hommes-Loups »

Les 13 plus beaux contes polonais - Livre de contes polonais

Achetez le livre « Les 13 Plus Beaux Contes Polonais » sur Amazon (au format Broché ou Kindle)

Photo de Ria Sopala sur Pixabay

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *