The Dumplings : Jeune Duo Créatif Polonais

En septembre 2013, The Dumplings postent en ligne deux pistes, dont les paroles sont en polonais : « Słodko-słony cios » (« Un coup sucré-salé ») et « Nie słucham » (Je N’écoute pas). Ils ont rapidement atteint les presque 250 000 vues. Ce résultat est inédit dans le monde de la musique polonaise, surtout avec une quasi absence de promotion.

Leur nom « The Dumplings » est la traduction anglaise des Pierogis, la spécialité polonaise par excellence : des sortes de raviolis polonais, en général fourrés de pomme de terre et de fromage, ou de viande, ou de choux, ou de tout ce que vous voulez (ou presque).

Peu de temps après, The Dumplings se sont lancés dans l’aventure avec leurs premiers concerts, et ces derniers ont été très bien reçus. Ils se sont faits remarquer par les médias, mais c’est leur fanbase en constante augmentation (qui, point important, n’est pas exclusivement sur internet) qui est devenu leur vraie force. Quelques mois après leur création, ils ont signé un contrat pour leur premier album, réalisé par Bartosz Szczęsny du groupe Rebeka. « No Bad Days » a été décrit comme l’un des albums polonais les plus important de l’année avant même sa parution.

Justyna Święs et Kuba Karaś

Les membres de The Dumplings viennent tous deux de la ville de Zabrze (dans le haut de Silésie). Ils se sont rencontrés en 2011. Au début, ils jouaient des chansons à la guitare acoustique. Ils se sont ensuite tourné avec succès vers la musique électro. Ils se produisent sous leur nom actuel depuis le début de l’année 2013. Il serait peut-être trop poussé de les qualifier d’« auteurs-compositeurs électro », mais on peut assurément dire que leurs sons électros sont enchanteurs et mélodieux, une invitation au rêve plutôt qu’à la danse. Toutefois, il est encore trop tôt pour parler du style définitif du duo.

La chanteuse Justyna Święs est née le 16 avril 1997. Quant à Kuba Karaś, qui est lui responsable de la musique, il est né le 2 février 1996. Ils avaient donc respectivement 16 et 17 ans au moment de leurs débuts. Karaś joue de la guitare, du tambour, du piano, et utilise un ordinateur ainsi que des échantillons musicaux.

The Dumplings : entre poésie et modernité

Ils enregistrent leur musique depuis chez eux. Ils écrivent leurs paroles ensemble, en anglais et en polonais. Et ils sont une réelle usine à succès. La voix de Justyna est tout aussi séduisante que mélodieuse. Les textes, très personnels, sont toujours caractérisés par la présence d’un sous-entendu ou d’un mystère, ce qui colle tout à fait à la manière de chanter de Święs. Ils marchent aussi très bien en duo, même s’ils ne chantent pas ensemble dans beaucoup de chansons. La musique est souvent dense, accompagnée de basses, ressemblant à du dub ou du hip-hop. Mais elle a aussi parfois un son ambiant. Il est possible d’y voir des ressemblances avec les univers de Kanye West et Yann Tiersen.

Le titre « Nie slucham » (« Je N’écoute Pas ») pourrait être une balade très calme, mais le fond au style années 80 est soutenu par une ligne de basse écrasante. Les paroles sont aussi loin d’être joyeuses :

« Je n’écoute pas, encore une fois. Je ne peux rien entendre / Ils me parlent quand je ne le veux pas »

Et pourtant, la chanson est un succès qui restera des semaines dans la tête des auditeurs. Le single « Technicolor Yawn« , avec un passage de guitare très impressionnant, a également des voix et un rythme très forts. Aujourd’hui, le duo continue de gagner de nouveaux fans. The Dumplings s’est produit avec succès dans des festivals aux côtés d’artistes établis, tels qu’au Poznań’s Spring Break, ou au Warsaw’s Free Form et à la Fashion Week.

Les secrets d’un succès retentissant

Une collaboration entre un chanteur et un producteur n’est pas chose nouvelle. Le secret d’un tel combo réside dans l’ouverture à de nouvelles choses, une approche fracassante de la musique et beaucoup de travail des deux côtés. À un si jeune âge, leur approche expérimentale et la liberté qu’ils prennent dans leur emprunt à une large variété de genre sont d’autant plus vives. Ils aiment parler d’eux-mêmes dans un style honnête et modeste. Ils ne veulent pas être comparés à des noms très connus. Le style de chant de Justyna a par exemple été comparé à celui de Monika Brodka. Et leur style général, à celui de M83. Ils refusent ces comparaisons non pas par orgueil, mais simplement car, comme ils l’avouent, ils n’ont pas encore établi leur propre style.

Ils affirment vouloir « parler de choses simples de manière extraordinaire » à travers leurs chansons. L’énergique « Słodko-słony cios » parle, selon eux, de « la combinaison entre le chocolat et le sel ». Le refrain de « Betonowy las » (« Forêt de Béton ») est en effet plutôt lyrique :

« La fumée a empli notre forêt de béton / On se perd dans les feux de circulation / Nous passons les ombres, elles s’inclinent bas / Et maintenant nous nous tenons au feu rouge ».

Trois Albums des Dumplings

Il était à prévoir que les Dumplings allaient connaître un grand succès. Ils ont sorti leur premier album en 2014 intitulé « No Bad Days » qui a fait 15 000 ventes en Pologne !

Leur deuxième album « Sea You Later » sorti en 2015 a lui aussi atteint les 15 000 ventes.

Leur dernier album « Raj » date de 2018 et a connu un succès un plus mitigé que les deux premiers. Toutefois le duo continue à faire parler de lui, notamment avec leur titre « Bez słów » qui a servi de thème musical à une campagne publicitaire Durex en 2019 et leur chanson sortie en 2020 « Każda z nas » en soutien au mouvement Strajk Kobiet.

Difficile de savoir si les Dumplings exploseront comme c’était pressenti il y a quelques années. Le duo est bien installé et reconnu, mais il lui manque sans doute un énorme tube (ou deux) pour pouvoir transformer l’essai et atteindre ceux tiennent le haut du pavé dans la musique en Pologne comme Dawid Podsiadło.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de traitement des données. Vous avez accès à tout moment à vos données sur simple demande.

Traduction libre, agrémentée et mise-à-jour de l’article The Dumpling Biography paru sur Culture.pl

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *