Kortez : Un chanteur Polonais Atypique

Derrière son apparence dure, Kortez cache une sensibilité exceptionnelle. Sa sincérité semble être une qualité authentique, et non un outil commercial. Il n’y a pas si longtemps, il gagnait sa vie en effectuant des boulots physiques difficiles. Il joue à présent de la guitare et chante. Ses chansons pleines d’émotions se caractérisent par des paroles très poétiques. Kortez n’en est parfois que l’auteur, comme il l’avoue sans difficulté.

Sur scène, il n’est pas extrêmement bavard et semble très pudique, mais en personne il se révèle être très direct. Il soutient d’ailleurs qu’une des meilleures choses dans le fait d’être musicien reste la possibilité de parler avec ses fans dans la rue ou après un concert. Et c’est vrai, il lui arrive parfois, après avoir quitté la scène, de passer deux ou trois heurs à discuter avec ses auditeurs.

Les débuts de carrière de Kortez

Les Origines Modestes de Kortez

De son vrai nom Łukasz Federkiewicz, notre artiste est né le 24 juin 1989 à Krosno. Il a grandi à Iwonicz. Son père jouait de la guitare, sa mère était peintre amatrice. Il écoutait beaucoup de musique classique. C’est ainsi qu’il a commencé à composer des petites mélodies au piano dès le collège. Il regrette cependant de ne pas avoir commencé son éducation musicale plus tôt. Łukasz, alias Kortez, a appris à jouer du trombone et du piano dans une école de musique à Krosno avant de finalement arrêter.

Il raconte dans une interview pour Gazeta Wyborcza :

« Mes parents n’avaient pas les moyens de m’acheter un pass de bus mensuel. Ni de me conduire à l’école de musique quand j’avais 7 ans. Mon père n’avait pas de voiture, ma mère ne travaillait pas. Ils m’ont malgré tout beaucoup aidé. »

Avant qu’il ne commence à vivre de sa musique, il a travaillé comme gardien de sécurité dans un magasin et bûcheron, ainsi qu’en crèche.

Les Débuts de la Carrière Musicale de Kortez

En automne 2013, l’éditeur musical Paweł Joźwicki le remarque lors des qualifications de l’émission télé « Must Be The Music » (émission qu’il n’a pas gagnée). Sa sœur l’avait convaincu d’y participer.

Il s’est produit pour la première fois en direct au Festival des Auteurs-Compositeurs d’Opole, en automne 2014. Il en a parlé au cours d’une interview :

« Personne ne me connaissait. Mon premier album Zostań n’était pas encore sorti. Mais le café dans lequel je me suis produit était rempli de gens. Mes textes n’étaient pas prêts, j’ai chanté dans un anglais de fortune durant tout le concert. J’ai chanté une partie en anglais, et une partie en, je ne sais pas, finlandais ou quelque chose du genre. Je me suis senti bête parce que moi-même je ne comprenais pas ce mélange de langues et que des gens étaient assis face à moi. C’était terrifiant. »

A l’époque, il avait déjà signé un contrat avec Jazzboy, la maison de disque de Joźwicki. Début 2015, il sort son premier EP intitulé Jazzboy Session.

Le tube Zostań par Kortez

Le titre Zostań (« Reste ») y figure notamment parmi d’autres chansons. Il pourrait facilement être interprété comme un fragment de conversation entre des amoureux. Ils se rencontreraient en secret et n’auraient pas beaucoup de temps l’un pour l’autre. Pourtant, l’artiste a donné une autre explication au cours d’une interview. Les paroles lui sont venues lorsqu’en se préparant pour se rendre à son travail à Warsaw, il a entendu son fils se réveiller et lui dire « Tato, zostań » (« Papa, reste »). « Je ne pouvais pas dormir », a raconté Kortez. Son fils, né en 2012, est la personne la plus importante à ses yeux. L’artiste l’appelle Joe.

Même en ne parlant polonais on est transporté par l’émotion qui se dégage de cette chanson.

Paroles de la chanson Zostań par Kortez

Zostań, jak nikt mnie znasz
Przecież dobrze wiesz
Boję się być sam
Zostań do rana raz
Może zwykły dzień
Nic nie zmieni w nas

Zostań, choć nie stać mnie
Na to wszystko
Co mi możesz dać
Zostań, kiedyś przyjdzie czas
Na pytania
I to co teraz wciąż jeszcze przerasta nas

Zostań, nie szukaj już
Gdzieś daleko
Tego co masz tu
Zostań, bez zbędnych słów
Tak jak teraz
Cierpliwie obok bądź po prostu dzień po dniu

Zostań
Zostań

Zostań, nie powiem ci
Że to miłość
Choć jesteś wszystkim czego w życiu trzeba mi

Reste, tu me connais comme personne.
Tu sais que
J’ai peur d’être seul
Reste jusqu’au matin une fois
Ça pourrait être un jour ordinaire
Cela ne changera rien pour nous

Reste, même si je ne peux pas me le permettre.
Pour tout ce que
Ce que tu peux me donner
Reste, il y aura un temps
Pour les questions
Et ce qui nous échappe encore maintenant

Reste, ne regarde pas
Ce qui est au loin
Au lieu de ce que tu as ici
Reste, plus un mot
Comme maintenant
Être patiemment à tes côtés, au jour le jour

Reste
Reste

Reste, je ne te dirai rien.
Ce n’est que de l’amour
Même si tu es tout ce dont j’ai besoin dans la vie.

Si cette chanson ne vous remue pas les tripes vous n’avez pas de cœur !

Ses albums

Bumerang (2015)

Le premier album de l’artiste, Bumerang, est sorti en fin d’Août 2015. Il a été produit par Olek Świartkot, et Kortez a composé la musique. Les paroles ont été écrites par Kortez avec Agata Trafalska (et le rappeur Ten Typ Mes dans deux chansons). Au printemps 2016, l’artiste a reçu le prix Fryderyk pour le Début de l’Année. L’album a également obtenu le statut de Double Platine.


Minialbum (2016)

En mars 2016, l’artistea publie « Minialbum », composé de six chanson. L’automne de cette même année, l’artiste a sorti un album live ainsi qu’un DVD.


Mój Dom (2017)

En automne 2017, il sort son deuxième album, « Mój Dom » (« Ma Maison »). Depuis ses débuts, Kortez a composé plusieurs dizaines de nouvelles chansons mais, le processus de sélection étant rude, seulement neuf sont parvenues à la version finale. Świerkot est devenu encore une fois le producteur. C »est Agata Trafalska, l’amie de Kortez qui travaille pour le Jazzboy, qui a écrit la plupart des paroles. Kortez, quant à lui, a seulement participé à l’écriture de quelques chansons. « Dobry Moment » (« Bon moment ») a été le titre phare de l’album, dans lequel Kortez chante une rupture amoureuse qui est préférable au fait de rester ensemble, sur fond de musique joyeuse. Au printemps de l’année suivante, il a reçu le prix Fryderyk de la Chanson de l’Année pour son morceau « Mój Dom ». Les ventes de l’album lui ont assuré le statut de Double Platine.

Dans les mois qui ont suivi, il a produit cinq nouvelles chansons, parues dans les albums « Dobry Moment » et « Dobrze », « Że Cię Mam (« C’est bon de t’avoir »). La chanson « Coffee Paste », par le rappeur polonais Pjus accompagné de Kortez et d’un autre rappeur, Spinache, est également sortie. Ces chansons et d’autres sont parues en septembre 2018 dans l’album « Mini Dom » (« Mini maison »).

Ses Collaborations Artistiques

Kortez est apparu aux côtés de Martyna Jakubowicz dans une chanson de son album « Prosta Piosenka », paru en 2016. Il a également composé la musique d’un titre de l’album « Ała » par Ten Typ Mes (2016), et chanté pour Pjus dans son album Slowotowry (2017). Son single qu’il a intitulé « Początek » (« Commencement ») a fait la promotion de la tournée du concert de Meskie Granie de 2018 en trio avec Dawid Podsiadło et Krzysztof Zalewski, et a lui aussi rencontré un grand succès.

En septembre 2017, Kortez, accompagné du guitariste allemand Masha Qrella qui compose des chansons dans le même style intimes et mélodieux, s’est produit en avant-première pour le festival du Łódź Czterech Kultur. L’audience était très satisfaite de leur performance. Pour le moment, la version live de la chanson « Like Father Like Son » (« Tel père tel fils »), sortie en février 2018, reste le seul fruit de cette collaboration disponible.

Kortez s’est produit dans les festivals de musique polonais les plus importants, tels que l’Opern’er à Gdynia, l’Off à Katowice, et même le Festival National de la Chanson Polonaise à Opole. Il a effectué en automne 2018 une tournée dans une dizaine de villes. Il a ainsi eu l’occasion de jouer dans de grandes salles, confortables et disposant de beaucoup de places, en majorité des halls de concerts et des théâtres.

Kortez : un Artiste à Apprécier même sans Parler Polonais !

Kortez est un chanteur à texte, c’est vrai. Du coup c’est un peu difficile de s’imaginer apprécier pleinement son talent sans comprendre le polonais. Et pourtant l’émotion passe même sans comprendre les paroles. Et puis ça peut être une bonne façon d’apprendre le polonais en écoutant Kortez et en se penchant sur les paroles, notamment grâce au site Lyrics Training qui permet d’apprendre le polonais avec les paroles de chanson.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de traitement des données. Vous avez accès à tout moment à vos données sur simple demande.

Traduction libre de l’article paru dans Culture.pl

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *